Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 10:50

 AnarchitectureRue-Pasteur-Anarchitectons-Anarchitectez-Loren-001 redimens

Repost 0
Published by nos.fouilles.over-blog.com - dans Anarchitecture
commenter cet article
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 15:48

10CourterangesGuillotiere.JPG

10CourterangesGuillotiere02.jpg

Les cartes n'ont pas finies de nous surprendre.le pont de la Guillotiere relierait La Guillotiere au Collerado

(ancien nom de l'eldorado)

Repost 0
Published by nos.fouilles.over-blog.com - dans «Fouilles ARCHEONOLOGIQUES »
commenter cet article
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 22:49

Nous continuons nos Recherches sur la langue : apres  Fraternité

une decouverte nous permet d'affirmer qu'"ils" se servaient d'un crayon par lettre voir par mot

crayon.JPG

crayon-bouton.JPG

crayon-facteur.JPG

crayon-scie.JPG

sources  oeuvres de l' Artist Dalton Ghetti

Repost 0
Published by nos.fouilles.over-blog.com - dans «Fouilles ARCHEONOLOGIQUES »
commenter cet article
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 14:28

 

Le 11 octobre 1711, la tragédie du pont de la Guille a donné la Part-Dieu, devenue depuis la Part du diable

 

Le 11 octobre 1711, c'était le premier jour de la vogue de Saint Denis de Bron. Cette fête existait depuis des temps immémoriaux, depuis les Gaulois de Condate au moins, et c'était la fête de Bacchus, ou Dionysos, que les curés de l'époque avaient bien vite transformé en St Denis. D'évidence on s'y rinçait bien le corgnolon, mais cette vogue avait la particularité que tout le monde pouvait s'insulter librement sans que les urbains, la police de l'époque, interviennent. Cela devenait un jeu, à qui se dirait les insultes les plus grossières. On a gardé certaines expressions lyonnaises qui pourtant sont on ne peut plus affectueuses, comme « ah, te v'là charogne ! » et bien d'autres encore. Alors, vous pensez bien que fête pareille, ça attirait plein de monde.

 

Il se faisait tard, et à cette époque il n'y avait qu'un seul pont, qui était très long, pour traverser le Rhône, celui qu'on appelle aujourd'hui le pont de la Guillotière., et ce pont fermait la nuit. Du côté de la Guillotière, où il y avait de grand tènements agricoles, le pont commençait à la place du Pont(d'où ce nom qui est resté même si le pont n'est plus là) et il y avait une tour d'octroi, avec une porte et un pont levis. De l'autre côté il allait presque jusqu'en Bellecour où il y avait une barrière (la rue de la Barre). Tous ces gens qui rentraient de la vogue de St Denis, bien fioles de collagne, se pressaient pour arriver avant la fermeture du pont pour rentrer chez soi.

 

V'là t'y pas qu'en face débouchait de Bellecour le carrosse de Madame de Servient, qui se rendait sur ses terres de la rive gauche. Mais son carrosse a été accroché par un charroi venant en sens inverse et fût renversé en plein milieu du pont, ce qui produisit une barrière sur laquelle la foule vint se heurter et l'empêchait de traverser. Ceux qui étaient en tête, pressés par ceux qui suivaient furent écrasés les uns sur les autres. On dénombra 241 victimes dans ce qu'on appela « le tumulte du pont du Rhosne ». Il y eut en effet 25 personnes noyées dans le fleuve et 216 mortes écrasées.

 

Madame Servient, dame Catherine de Mazenod de son nom de jeune fille, fut si tellement frappée par cette tragédie, qu'elle laissa tous ses immenses domaines de la rive gauche « au profit des pauvres » de la ville de Lyon. Auteure involontaire de cette catastrophe, rongée par le remords, elle donna donc ce qu'elle appela « sa part de Dieu ». Les échevins lyonnais ne firent grand cas de son vœu, puisqu'on voit bien ce qu'il est advenu de la Part Dieu. Ce fût la principale origine de la fortune des hospices civils. On sait que, par la suite, une grande partie de la Part Dieu devint une immense caserne...

 

un auteur inconnu

Repost 0
Published by nos.fouilles.over-blog.com - dans «Fouilles ARCHEONOLOGIQUES »
commenter cet article
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 11:14

1er-pont-de-la-guillotiere.jpg

Repost 0
Published by nos.fouilles.over-blog.com - dans «Fouilles ARCHEONOLOGIQUES »
commenter cet article
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 18:21

loren--286-_redimensionner.jpg

ce véhicule était garé depuis toujours (du moins de mémoire d’habitant les grands-parents des grands-parents….) rue pasteur il aurait appartenu un temps à un personnage fou de chocolat, un Mr Salvatore D.  Mais  il n’avait plus sont ticket de parking alors ….

Repost 0
Published by nos.fouilles.over-blog.com - dans «Fouilles ARCHEONOLOGIQUES »
commenter cet article
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 12:20

Comme en témoigne se papier  trouvé dans une poubelle de la place du pont

Napoleon-parchemin.jpg

 

Le voyage de retour

Le traité de Fontainebleau n'est pas respecté, la rente n'est pas payée et Napoléon apprend que, au Congrès de Vienne, il est question de l'exiler sur l'Île Sainte-Hélène. D'autre part, son favori Cipriani, envoyé en Autriche fin 1814, lui apprend la trahison et l'infidélité de son épouse Marie-Louise. Pour Napoléon, le départ est inéluctable.

Le 1er mars, le débarquement, prévu à Saint-Raphaël, se fait à Vallauris. C'est en plein jour, au vu et au su de tous, que l'opération se déroule, devant les douaniers surpris.

Le 9 mars, dans l’après-midi, la colonne quitte Grenoble par la porte de France. Après un arrêt à Voreppe, nouvelle halte à Moirans, La troupe se remet en route pour arriver à Bourgoin-Jallieu à 3 heures du matin. Napoléon a quitté Bourgoin-Jallieu à 3 heures de l'après-midi et passant par La Verpillière, il fait étape avec son état-major, à l’hôtel de l'Aigle à La Guillotière, à l’époque, bourg indépendant de Lyon.

Le 10 mars, entrée triomphale dans Lyon que le comte d'Artois, frère de Louis XVIII, aidé du maréchal Macdonald, aurait voulu défendre en barricadant le pont de La Guillotière. Le 11 mars à Lyon Napoléon passe en revue des troupes. Il envoie un nouveau courrier à Marie-Louise. Le 12 mars, et promulgue 11 décrets.

Cette épopée était évoquée par l’archéologue Kuksi  

kuksi-3-detail.jpg

Repost 0
Published by nos.fouilles.over-blog.com - dans «Fouilles ARCHEONOLOGIQUES »
commenter cet article
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 22:38

grande-fouille--couche-1copie.jpg

pour les Journées européennes du patrimoine 2010

les « FOUILLES   ARCHÉONOLOGIQUES »

ne seront pas visitables mais

retrouvez le programme du

  Service archéologique de la Ville de Lyon

sur

http://www.archeologie.lyon.fr/archeo/sections/fr/publics/actualite



Repost 0
Published by nos.fouilles.over-blog.com - dans «Fouilles ARCHEONOLOGIQUES »
commenter cet article
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 18:16

Personnalité de la Guillotière

 

 

 

ينظر الله! لدي أي شيء آخر, وأنا من الفقر

 

« Regarde, Dieu, je n‘ai plus rien ; je suis dans la misère »

 

 

Le Père Albert Carteron, surnommé Al Bi’r  - El bi’r (=le puits), par les algériens, était l’homme des secrets bien enfuis. Il a soutenu le FLN, dans les années 50.

La Paroisse du Saint Sacrement, dans le quartier de la Guillotière, où il officiait, a connu "l'affaire du Prado"… Cet ancien vicaire du quartier du Prado a marqué les mémoires, par ses actes militants en faveur de l’indépendance de l’Algérie. Le Père Al Bi’r, c’est aussi et surtout un modèle de solidarité entre les peuples de cultures et de religions différentes, de Fraternité. Ses notes aux prêtres du Diocèse évoquent la misère des réfugiés algériens. Il habitait toujours la cure dans les années 60, avant de se faire arrêter pour « atteinte à l’intégrité du territoire national ». En 1964, il part en Algérie, en tant qu’infirmier.

 

A voir : le film de Béatrice Dubell – El Bi’r

Grand Ensemble, atelier de cinéma populaire

http://www.grandensemble.fr/

grand.ensemble@gmail.com

 

lettres-au-diocese-copie-1.JPG

 

 


 

 


 

 


 

Repost 0
Published by nos.fouilles.over-blog.com - dans «Fouilles ARCHEONOLOGIQUES »
commenter cet article
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 13:05

des recherches autour des langues anciennes

pratiquées à la Guillotiere

dans le

"secretum langus"

de Sebastien Griffe

ecrivain-fraternite.jpg

nous apprennent que le sigle

G-.jpg

voulait dire:

Fraternité

sigle que l'on retrouve encore dans le quartier

(voir http://www.gmain.fr/ )

ayant sensiblement toujours la meme signification:

fraternité solidarité ......

Repost 0
Published by nos.fouilles.over-blog.com - dans «Fouilles ARCHEONOLOGIQUES »
commenter cet article

Par Et À La Guille

  • : Le blog de nos.fouilles.over-blog.com
  • Le blog de nos.fouilles.over-blog.com
  • : " Champs mémoriels" projet participatif des habitants de la Guillotiere (Lyon - France) dont La fête des lumières en sera un des moments de restitution matérialisée par un jardin des mémoires Les graines plantées depuis des années portent les fruits d’un chant luxuriant où s’entremêlent les voix du Monde
  • Contact

la philosophie des projets

L’association « Dîtes 33 » soutient loren et les habitants du quartier autour de différents projets

. Depuis 2007, Loren a orienté son travail sur le thème de l’identité.

La part festive est complètement intégrée dans les projets aussi bien lors des ateliers préparatoires que lors differantes  restitution.
Ces differants projets sont partagées avec les participants, les habitants du quartier, les acteurs locaux, les spectateurs en privilégiant la convivialité, la participation, l’interactivit.

Ce blog est ouvert à tous venez avec vos racines réelles et imaginaires  et avec comme seul engrais vos souvenirs et vos rêves faites germer les passés et les futurs d’une ville en devenir où les graines plantées depuis des années portent les fruits d’un chant luxuriant où s’entremêlent les voix du Monde

envoyez nous vos contributions

ici

logo dites33 seul

 

Recherche

Autres Projets de

Expositions

 Galerie La Rage

logo dites33 La rage rouge redimensionner-copie-1

http://larage.over-blog.net/

 

  Les Projets Fete des lumieres

Anarcitectons Anarchitectez

Dazibao

HunderPasteur

Le Fil

  Rue-Pasteur-Anarchitectons-Anarchitectez-Loren-001 redimens

 

 

Art Postal

Art Patragé

Bouteilles à la mer

art-postal redimensionner

 

Art Postal

Mail Art

Oeuvre rencontre 

grand pavois piscine redimensionner

Sortons les oriflammes

Exposition de toiles peintes pour l’espace urbain
oeuvres originales  destinées à la rue

logo sortons les oriflammes copie redimensionner

 

les actions en vidéo